Nature, technologies, éthiques

polui_aoNous pouvons considérer la nature tout ce qui constitue la planète, mais qui n’a pas été crée par l’homme, tels que la terre, l’eau, l’air, les plantes, les animaux, etc. Au long des années les problèmes sont de plus en plus quand il s´agit de la pollution et de la conservation de la nature. Aujourd’hui, les rues sont beaucoup polluées et plus de gens sont moins préoccupés à cause de cela et avec les conséquences possibles que la pollution peut avoir. Les progrès technologiques sont un apport de liberté pour les hommes, leurs permettant de dominer la nature pour vivre plus facilement, mais les progrès technologiques et scientifiques portent atteinte à l’humanité et ils violent de nombreuses valeurs morales et éthiques, que nous ne sommes même pas encore en mesure de définir. Par exemple, de nombreuse usines ne changent pas le filtres dans leurs foyers parce qu’il est moins cher de payer l’amende. Les personnes de cette usine ne pensent pas aux conséquences que cet acte fait à la nature, mais seulement aux aspects positifs comme améliorer les économies des usines. La technologie développe beaucoup notre monde et est, sans doute, une des meilleures choses qui sont apparues dans notre vie, mais aussi apporte quelques conséquences. L’éthique nous dit de ne pas polluer, parce qu’il est mauvais, mais l’économie nous dit le contraire. Par exemple, pour nettoyer une citerne, c’est trop cher et, dans la plupart des cas, l’entrepreneur choisit la solution plus facile et finalement rejette les déchets à la mer. Les technologies se sont manifestées comme quelque chose de très positif, en étant qu´aujourd´hui sans elles nous étions incapables de vivre. Néanmoins, ni tout est positif, la technologie a produit un des points le plus haut de la pollution. Leurs avances, leurs recherches pour la perfectionner ont laissé la planète «à bout de force ». Un autre exemple est le fait des sociétés qui de plus en plus polluent, en lâchant des gaz qui peuvent influencer la vie quotidienne des personnes, en n’ayant pas toute préoccupation avec la société, en étant seul sa préoccupation l´argent. Finalement, nous trouvons que les gouvernements devaient être plus alerte avec ce problème et imposer des mesures aux sociétés pour lesquelles ce problème traîne de plus en plus de dommages. Pour conclure, les gens devraient être plus conscients de leurs actions et réfléchir deux fois avant de nuire l’environnement. La nature est vulnérable et épuisable.

Andreia Baço, Carolina Pereira et Sílvia Martins – 11ºA Français

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão /  Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão /  Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão /  Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão /  Alterar )

Connecting to %s